Retour

Organes et thèmes spécialisés

Organigramme

Inspectorat

La Commission de l’inspectorat, en tant que gardien de l'inspection au sein de l’asr, est constituée de 3 inspecteurs de la branche et compte actuellement 5 membres au total. En 2020, deux réunions de la Commission ont eu lieu, au cours desquelles la Commission a décidé des questions stratégiques de l'inspectorat, p.ex. s’agissant de la coopération avec l’ASGB et les cantons. Le responsable de l'inspectorat consulte également la Commission sur des propositions opérationnelles telles que la détermination des points clé des inspections, les adaptations à apporter dans ARVIS, le contenu de la formation des inspecteurs et de la réunion annuelle d’échange d’expériences avec les responsables cantonaux.

En 2020, l'asr a inspecté 423 entreprises pour un total de 527 installations. Les entreprises comprenaient 276 centres de valorisation des déchets de chantier minéraux, 170 centres de tri des déchets de chantier mélangés et 81 centres de traitement des déchets de bois usagés. 59 entreprises (14%) n'ont pas réussi l'inspection.

Christian Haldimann, président de la Commission, a également présidé la Conférence des inspectorats entre l'asr et l’ASGB en 2020. Cette Conférence des inspectorats de nos deux associations sert à mettre en œuvre et à clarifier dans la pratique les dispositions prévues dans la convention de coopération sur la collaboration entre les deux inspectorats et, le cas échéant, à les harmoniser. La convention de coopération entre les deux inspectorats est entrée en vigueur le 25 mars 2020 et réglemente les recoupements et les compétences clé des deux inspectorats. La présidence de cette conférence est assurée alternativement par chaque association; elle incombera à l’ASGB en 2021.

La convention de coopération entre l'asr et l’ASGB sur l'inspectorat stipule que les installations de traitement des déchets de chantier pollués font partie des compétences clé de l'asr. À la demande de l’ASGB, l'asr a accepté que l’ASGB puisse inclure dans ses compétences l’inspection d’installations de traitement des matériaux d’excavation peu pollués (qualité B). Cela signifie qu'elle sera autorisée à inspecter ces installations de manière indépendante à l'avenir. Les conditions de ce compromis sont que l'asr ait la conduite et responsabilité du projet de développement du module correspondant dans ARVIS et RESSIS et, en consultation avec l’ASGB, définisse les exigences pour les installations de traitement des déchets de chantier pollués (dès la qualité T). La réunion de lancement du projet a eu lieu le 22.10.2020. L'équipe du projet est actuellement composée de quatre personnes, deux de l’ASGB et deux de l'asr, sous le chef de projet Cyril Inderbitzin. L'objectif est de mettre en service le module d'inspection et de saisie des données pour les installations de traitement des déchets de chantier pollués au début 2022.

En 2020, la Commission a approuvé le profil d’exigences vis-à-vis des inspecteurs et a demandé que trois nouveaux inspecteurs de la branche soient recrutés et formés pour les inspections dès 2022. En outre, la Commission a demandé qu'un autre inspecteur du bureau de l’asr rejoigne la Commission. En tant que responsable adjoint de l'inspectorat et responsable des inspections en Suisse romande, Yann Huet participera dorénavant aux réunions de la Commission. Au cours des trois dernières années, il a pu à la fois obtenir une vue d'ensemble des entreprises de Suisse romande et du reste du pays, et approfondir son savoir-faire dans tous les domaines de l'inspectorat.

En ce qui concerne la santé et la sécurité au travail (SST), les audits annuels réalisés pour le compte de nos membres ont révélé que 95 % de toutes les mesures ont été mises en œuvre et sont efficaces, le tout couplé à une amélioration très significative de la situation. La prise en compte des aspects SST dès la phase de planification et leur intégration dans le système de gestion des entreprises a également été constatée plus fréquemment, ce qui représente une évolution très encourageante. Lors des audits sur le terrain et dans les chantiers, nous avons également pu constater un haut niveau de professionnalisme dans les activités de déconstruction. Les formations continues interactives et l'échange d'expériences très apprécié entre coordinateurs de sécurité axés sur la déconstruction et le recyclage, se développent très positivement et de plus en plus de directeurs d’entreprise y participent aussi activement.

asr Inspectorat

Installation de tri

La Commission des installations de tri est une commission inter-associations. Elle est constituée de 9 membres de l'asr et de l’ASED, et représente donc la plus grande commission de l'asr. La présidence est alternée chaque année entre les deux associations. En 2020, l'asr l’a présidée par l’intermédiaire de Fabian Mombelli.

Malheureusement, cette Commission a également dû annuler la réunion prévue le 19.03.2020 en raison des mesures visant à contenir la pandémie de coronavirus. Le 16.09.2020, une réunion physique de la commission a eu lieu au siège de l'asr. Des décisions novatrices y ont été prises. La Commission a ainsi discuté de sa constitution reposant sur deux associations et a conclu qu'elle était toujours pertinente, car elle permet d'établir un lien plus direct avec des partenaires importants tels que les UVTD (ex-UIOM) et les exploitants de décharges par le biais de l’ASED. Il a également été décidé que la Commission s'implique davantage dans l'élaboration des aides à l'exécution et la révision des ordonnances, tout en façonnant les dispositions juridiques pertinentes la concernant. Elle s'est fixée comme objectif de développer en 2021 un document sur l'état de l'art concernant le fonctionnement des centres de tri et de le publier. En 2020, aucune consultation ou révision pertinente des dispositions légales ou autres réglementations n'a eu cours pour la Commission des installations de tri.

En 2020, la Commission s'est surtout attelée à élaborer une proposition de coopération entre les centres de tri et les UVTD de l’ASED. Ce travail a été organisé par l’ASED dès 2019 et le document est en phase de consultation interne. Lors de la réunion en ligne du 28.10.2020, une version finale du document a été adoptée. Elle sera présentée à la Commission technique sur le traitement thermique de l’ASED lors de sa prochaine réunion. Ce document régit les principes de coopération entre les centres de tri et les UVTD. Il est indiqué que le tri des déchets industriels, commerciaux et de chantier a un sens dans le cadre de l'économie circulaire et sert également les intérêts des UVTD. Elles peuvent dès lors s'attendre à recevoir de la part des centres de tri des fractions résiduelles combustibles de meilleure qualité. Comme indiqué dans l'accord, ces fractions présenteront des caractéristiques de qualité clairement définies (p.ex. absence de déchets spéciaux, teneur minérale la plus faible possible, etc.). La qualité des fractions résiduelles incinérables livrées doit être vérifiée par échantillonnage par l'UVTD. En contrepartie, les centres de tri peuvent compter sur une fourniture constante des fractions résiduelles incinérables et négocier les conditions de livraison avec l'UVTD.

Si le présent document sur la coopération entre les installations de tri et les UVTD est ratifié par la Commission technique du traitement thermique de l’ASED, il s'agira d'un pas décisif vers une meilleure collaboration entre les installations de tri et les UVTD.

asr Thèmes: Déchets de chantier non triés asr Fiches d'informations et directives

Minéraux recyclés

La Commission des matériaux de construction recyclés n'a pas pu tenir la première réunion prévue le 16 mars 2020 en raison de la recommandation du gouvernement suisse de contenir la pandémie de coronavirus. Néanmoins, elle a participé à la procédure d’opposition de la révision du cahier technique SIA 2030 «Béton recyclé» qui est très important pour l’asr. La consultation s’est déroulée l'année dernière. Une procédure d'opposition a été engagée par certains participants du groupe de travail chargé de la révision du document, parce qu’à leur avis les proportions de granulats de béton dans le RC-C ou de granulats mixtes dans le RC-M étaient fixées trop haut. Nous avons été surpris de constater que le projet de cahier technique proposé par les opposants à la révision contenait des réductions drastiques des teneurs minimales en granulat de béton pour faire du RC-C et en granulat non trié (mixte) pour faire du RC-M. Pour la commission, cette réduction, basée sur de vieilles études, n'était pas justifiable et nous l'avons documenté. Une révision d’une telle portée nécessite une réflexion approfondie et des bases solides. Nous avions espéré de nouvelles conclusions fondées sur des études approfondies et récentes d'où se dégagent des résultats convergents. Les effets négatifs ne sont pas très importants en-dessous d'une part de 50 % de granulats de béton recyclés. Comme alternative, il a donc été proposé de dresser un état des lieux complet de la recherche, qui éclairerait sous différents angles les questions concernant les influences sur le module d’élasticité E et le comportement au retrait et au fluage du béton recyclé. Le projet de révision a également été discuté virulemment dans le sous-groupe béton RC de la plateforme Gravier pour les générations.

En ce qui concerne le recyclage des agrégats d'enrobés bitumineux , on peut constater le succès du travail fédérateur de l'asr, en collaboration avec l'association professionnelle des producteurs de gravier et de béton de Zurich et les acteurs de la direction des travaux publics : en l'espace de 14 mois, un «Guide des bonnes pratiques» concernant l'augmentation de la proportion d’agrégats d’enrobés dans les revêtements bitumineux et la mise en œuvre d’enrobés tièdes a été élaborée par des experts de la Haute école spécialisée de Burgdorf, avec le soutien de sept cantons, de communes, d’ingénieurs et de producteurs. Ce guide sera présenté en janvier 2021 et ses résultats influent sur la révision en cours de la norme VSS.

En 2020, la Commission a décidé de réviser les règlements sur l’attribution du certificat de qualité de l’asr pour les granulats et graves recyclés (établi le 29 mars 2012) et, si possible, de les adopter avant la fin de l'année. Un projet a été présenté et discuté lors de la vidéoconférence du 10.11.2020. En outre, la révision du dépliant «Nouvelles perspectives pour les vieilles pierres» est d’actualité.

La Commission voit encore un grand potentiel dans le recyclage des matériaux d'excavation et de percement. L'amélioration des sols et la construction en terre sont en nette augmentation. Des solutions pionnières pour la valorisation de matériaux terreux en béton de terre ou en matériaux de terrassement hydrophobes à faible teneur en CO2 sont en discussion dans le cadre de possibles projets pilotes de l'EPFZ et de la Direction des travaux publics du canton de Zurich.

Felix Hofer a annoncé qu'il ne se représentera pas en 2021 en tant que président de la Commission et qu'il quittera donc ce poste longuement occupé. Nous voudrions profiter de cette occasion pour le remercier chaleureusement pour sa fidélité de longue date, son engagement envers la Commission et la présidence de l'asr, ainsi que pour les avancées enregistrées dans la mission de la branche du recyclage des matériaux de la construction.

asr Thèmes: Matériaux de construction recyclés asr Fiches d'informations et directives

Entreprises d'assainissement des sites pollués

Même au cours de cette année inhabituelle, la Commission des experts en assainissement des sites pollués a été active et a tenu un total de quatre réunions.

En 2020, la Commission s'est fixée pour objectif d'élaborer et d'adopter une charte. À fin 2020, un projet de charte rédigée a été approuvé par la Commission. En raison de la crise du coronavirus, il n'a malheureusement pas été possible de le présenter et le faire approuver lors d'une réunion de l'asr avec l’ensemble des membres actifs dans l’assainissement des sites pollués.

Dans sa charte, la Commission a établi des lignes directrices claires pour les membres de l'asr. En tant que commission, elle souhaite s'ouvrir à toute partie prenante intéressée par un siège. La charte devrait pouvoir être adoptée au printemps 2021. D'une part, elle précise que les entreprises d’assainissement de sites pollués de l’asr doivent disposer d'installations répondant aux règles reconnues de la technique pour le traitement des déchets de chantier pollué. D'autre part, les entreprises d’assainissement membres de l'asr doivent disposer d’une expérience avérée dans la préparation, la gestion et l'exécution de projets d'assainissement et d'élimination des déchets issus de sites pollués, et également disposer de personnel spécialisé compétent.

Deux consultations ont eu lieu en 2020. Premièrement, le module «Gestion correcte des sols pendant la construction», qui est un module de l'aide à l'exécution «Construire en préservant les sols», a été évalué par les deux commissions des conseillers en sites pollués et des experts en assainissement des sites pollués. Les remarques formulées ont été combinées dans une seule déclaration de l’asr qui a été soumise à l'OFEV le 30 mars 2020. La nouvelle aide à l'exécution «Construire en préservant les sols» n'a pas encore été publiée.

Deuxièmement, l'asr a été invitée à participer à la consultation sur le module «Valorisation des matériaux d’excavation et de percement», qui fait partie de l’aide à l’exécution «Déchets de chantier» de l'ordonnance sur la limitation et l'élimination des déchets (ordonnance sur les déchets, OLED). Plusieurs réponses ont été reçues de la part des deux commissions des entreprises expertes dans l'assainissement des sites pollués ainsi et des conseillers en sites pollués, puis agrégées en une seule et unique prise de position de l’asr, soumise à l'OFEV le 29 mai 2020. Après sa relecture, l’aide à l’exécution « Valorisation des matériaux d’excavation » a été prépubliée le 15 décembre 2020.

Kurt Morgan, président de cette commission et vice-président de l'asr, a été élu président de la Commission de révision de la norme SIA 430 «Gestion des déchets de chantier». L'objectif de la révision est de rendre plus contraignantes les spécifications relatives à l'élimination et surtout au ré-emploi des éléments de construction et au recyclage des déchets de chantier. Avant tout travail de déconstruction ou de rénovation, l'attention du maître d’ouvrage doit être attirée sur le fait de réemployer et de recycler autant que possible. La Commission  des normes environnementales et liées au développement durable (KNU) de la SIA a donné son feu vert et soutient cette démarche. Cette révision pourrait ouvrir la voie à des taux de valorisation plus élevé dans la gestion des déchets de chantier issus des constructions du secteur privé. Les normes et recommandations de la SIA sont le fruit d’accords de droit privé.

asr Thèmes: Assainissement de sites contaminés asr Fiches d'informations et directives

Conseillers en sites pollués

En raison de la situation extraordinaire résultant de la pandémie de Covid-19, la Commission n'a pu organiser cette année ni le forum de savoir-faire des conseillers en sites pollués ni la réunion annuelle des conseillers membres de l’asr.

Néanmoins, la commission a été active et a tenu un total de 3 réunions. Plusieurs membres de la Commission ont également participé à divers groupes de travail (p.ex. révision de la fiche de déclaration des matériaux d’excavation du canton de Zurich et participation à la conférence Chloronet Pratique sur l’échantillonnage d’hydrocarbures chlorés). Le groupe de travail composé de participants de l'AWEL (office de l’environnement du canton de Zurich), de l'asr et de l’association zurichoise des producteurs de béton et de gravier (FKB) est rapidement parvenu à une entente autour d’une même finalité de la ficher. L'un des principaux changements est que les maîtres d’ouvrage doivent désormais toujours signer la déclaration des matériaux d’excavation.

Parmi les priorités de 2020, il a été décidé que les conseillers en sites pollués membres devaient être mieux informés des travaux de la Commission. À cette fin, un bref procès-verbal de chaque réunion est établi et envoyé aux membres conseillers de l’asr par courrier électronique. Ainsi, tous les membres sont informés des priorités et des activités actuelles de la Commission; de même, ils peuvent plus facilement proposer eux-mêmes des sujets ou suggestions à traiter en commission.

La Commission a révisé sa charte en 2020. Le document a été approuvé et adopté dans le cadre d'un processus de consultation mené auprès de tous les membres conseillers en sites pollués de l’asr. Aucune demande de modification ou complément sur la charte n'a été reçue de la part des bureaux membres. Après sa traduction en français, la charte sera publiée sur le site internet de l'asr.

En 2020, une seule consultation en lien aux changements législatifs a eu lieu. Pour le module «Gestion correcte des sols pendant la construction», qui est un module de l'aide à l'exécution «Construire en préservant les sols», la Commission des conseillers en sites pollués et celle des experts en assainissement des sites pollués ont toutes deux formulé des remarques. Ces dernières ont été combinées dans une seule déclaration de l’asr qui a été soumise à l'OFEV le 30 mars 2020. La nouvelle aide à l'exécution «Construire en préservant les sols» n'a pas encore été publiée.

La rencontre avec l'OFEV peut être décrite comme le point culminant de l'année de la Commission. L'échange a été très instructif pour la Commission et a été très apprécié par les deux parties. Les points de discussion abordés ont également été envoyés à tous les membres par courrier électronique dans un protocole approuvé par l'OFEV. Cet échange annuel avec l'OFEV sera poursuivi.

La réunion annuelle des conseillers en sites pollués de l'asr et le forum de savoir-faire auront lieu en 2021 la matinée précédant la conférence Chloronet Pratique du 28 avril 2021.

asr Thèmes: Conseil en sites pollués asr Fiches d'informations et directives

Relations publiques et réseau

La Commission relations publiques et réseau s'est réunie en mars et en juin 2020. Une date particulièrement importante pour l’asr aurait été son 30ème anniversaire le 15 mai, qui devait combiner le forum de savoir-faire des conseillers en sites pollués le matin, l’assemblée générale (AG) ordinaire l'après-midi et des festivités dans une atmosphère détendue en fin d’après-midi et en soirée. Le destin a voulu qu'il en soit autrement. L'AG a pu se tenir le 15 mai, mais virtuellement et malheureusement sans échange physique ni contacts sociaux . Le taux de participation a néanmoins été satisfaisant avec 59 participants. Le forum de savoir-faire des conseillers en sites pollués n’a pas pu avoir lieu cette année. Nous espérons qu’il pourra se tenir l'année prochaine à Zurich la matinée juste avant la manifestation Chloronet Pratique, ainsi que les festivités d'anniversaire et la très attendue conférence «point de mire» de l’asr.

Le secteur du recyclage des matériaux de construction a de quoi se réjouir: la motion du conseiller national Peter Schilliger (reprise par le conseiller national Christian Wasserfallen) a été adoptée par le Conseil des États le 3 juin 2020, après que le National l'ait déjà approuvée le 20 décembre 2019. À l'avenir, il est prévu d'inscrire dans la loi le principe selon lequel les chantiers publics de la Confédération, des cantons et des communes doivent être planifiés et réalisés avec des matériaux de construction secondaires chaque fois que cela est techniquement possible et raisonnable. Ce rôle exemplaire des maîtres d’ouvrage publics et institutionnels est un élément clé de notre stratégie. En parallèle, nous travaillons avec les planificateurs (USIC, SIA, SALZA) et les entrepreneurs (SSE, INFRA Suisse) pour ancrer fermement partout l’obligation de valoriser les déchets de chantier stipulée par l’OLED. Un catalogue de mesures de communication novatrices et un projet de campagne correspondant ont été lancés. En outre, l'asr est autorisée à reprendre la bourse de matériaux de construction MINREC, à l'étendre de manière ciblée et à en faire une plateforme suisse, en étroite collaboration avec les planificateurs, les entrepreneurs et avec le soutien de la plupart des cantons,

Lors de l'audition liée à l'initiative parlementaire «Renforcement de l'économie circulaire» de la Commission de l'environnement, de l'aménagement du territoire et de l'énergie (CEATE) du Conseil national au Palais fédéral, l'asr a pu apporter une contribution claire à la révision en cours de la loi sur la protection de l'environnement. Sur le thème de l’assainissement des sites contaminés, nous faisons pression pour une augmentation du pourcentage lors du subventionnement des projets d’assainissement via le fonds OTAS ainsi que pour le préfinancement de tels projets. En effet, aujourd'hui le propriétaire du site doit préfinancer la totalité des coûts s'il n'y a pas de pollueur avéré et solvable. Nous avons demandé à la Confédération d'assurer au moins un financement continu et une fonction de coordination.

Parallèlement, l'asr a mis en place un conseil consultatif politique pour promouvoir les intérêts de la branche du recyclage des matériaux de construction et de la gestion des sites pollués au niveau politique et pour atteindre les objectifs d'impact politique définis par l'association. Une bonne coopération partenariale avec d'autres associations professionnelles et des représentants des autorités est très utile à cet égard.

La Commission relations publiques et réseau s'occupe également de l’offre numérique de l'association, afin de rester à jour dans ce domaine et de fournir des formes modernes de communication appropriées et utiles à la fois pour nos membres et pour les partenaires de notre association. Bien que nos membres soient satisfaits depuis 2018 déjà de la version électronique du rapport annuel, des invitations électroniques à l'Assemblée Générale et des enquêtes électroniques, la pandémie a donné un nouvel élan à la numérisation. Toutefois, cela ne signifie en aucun cas que l'asr ait l'intention de se passer de rencontres physiques à l'avenir. Nous sommes convaincus que les évènements «en présentiel» sont importants pour la cohésion et la confiance mutuelle.

Dans le cadre de l’évènement interne «Point de Mire» et de la plate-forme «Gravier pour des générations», l'asr travaille à la mise en place de séminaires et podiums de discussion digitaux sur le thème des agrégats d’enrobés bitumineux. Le travail fédérateur de l'asr, en collaboration avec l'association professionnelle des producteurs de gravier et de béton de Zurich ainsi que les acteurs du département des travaux publics, démontre encore une fois tout son potentiel: en l'espace de 14 mois seulement, un «Guide des bonnes pratiques» sur le thème du recyclage des agrégats d’enrobés et le recours aux enrobés tièdes a été élaboré par des experts de la Haute école spécialisée de Burgdorf, avec le soutien de sept cantons, de communes, d’ingénieurs et de producteurs. Ce guide sera présenté en janvier 2021 et disponible fin février en allemand, puis fin mars en français. Ces résultats influent sur la révision en cours de la norme VSS.

Il est désormais prévu que de brefs comptes-rendus des différentes commissions de l'asr soient disponibles dans l'espace e-membre de notre site internet, afin que les membres puissent avoir un bon aperçu de ce qui se passe dans l'association et de la résonance de ses acteurs . En raison de la grande importance du thème de la valorisation des matériaux de construction et de matériaux d’excavation, l’asr a créé une Commission Romande des matériaux de construction recyclés.

Formation de base et continue

Au début 2020, la responsabilité du domaine formation et perfectionnement ainsi que celle de son groupe de travail a été transférée d’Helene Siegrist à Reto Trachsel. Un grand merci à Hélène pour le travail qu'elle a accompli et pour le transfert consciencieux et structuré des tâches.

Hans-Peter Tanner s'est retiré du groupe, nous le remercions pour son engagement et son lien étroit avec le terrain. Les autres membres du groupe développent activement les thèmes de formation de base et continue pour la branche du recyclage. Barbara Bürge (responsable de la formation professionnelle et de la flotte chez Eberhard SA) rejoindra les membres actuels du groupe de travail au début 2021. Nous sommes toujours à la recherche d’un acteur romand du secteur.

Dominik Iten (Schneider Umweltservice) a débuté avec succès comme enseignant dans une école professionnelle. 2020 a été marqué par le déménagement de l'école professionnelle de Horgen à Dietikon. Des discussions sont en cours avec la nouvelle direction de l'école afin d'intégrer les leçons existantes pour les apprentis recycleurs dans le programme et fonctionnement de l'école sur le nouveau site.

Concernant le CFC de recycleur, le contenu et le concept de l'examen ont été foncièrement revus. Grâce à des examens pratiques testés en amont et au retour d'information du SEFRI (Secrétariat d’Etat à la formation, à la recherche et à l’innovation), nous sommes en bonne voie pour obtenir un contrôle adéquat du niveau de connaissances des futurs professionnels. Beat Thöni a été motivé par Dominik Iten (tous deux de Schneider Umweltservice) pour remplacer l'expert sortant Hansruedi Arter.

Le groupe de travail estime idéal pour la délégation de l’asr chez R-Suisse d’être constitué du groupe d’experts aux examens en activité et de deux représentants de l’association. Cette question est en cours de discussion avec R-Suisse.

Les cours de l’AFSIT (TAFE en allemand) ont été impactés par la Covid-19 en 2020. Les examens professionnels en Suisse romande ont certes été effectués avec de bons résultats ; il n'y a eu que quelques annulations liées au virus. Les cours de base et spécialisés ont cependant dû être annulés en raison de la réglementation de l'OFSP. Cela a représenté une charge non négligeable, mais financièrement supportable. Le canton du Tessin souhaite des cours de base et des cours spécialisés en italien. Une évolution positive est à signaler: les cantons souhaitent de plus en plus que les exploitants d'installations bénéficient d’une formation continue. Grâce au soutien financier de l'OFEV, des cantons et de l’AFSIT, le cours «Echantillonnage des déchets solides» peut être mis sur pied afin de concrétiser l'aide à l'exécution théorique de l’OLED y relative. Les aspects d'e-learning ont été abordés stratégiquement dès le début du projet avec l'aide des spécialistes de la Haute école spécialisée du Nord-Ouest (FNHW, HES-NO). Le contenu du cours est également en train d’être préparé pour Moodle. D'autres cours au format similaire seront à terme développés sur la base de l'expérience acquise lors de l'élaboration de ce cours.

L'OrTra gestion des déchets et des matières premières a pu annoncer que l'accord-cadre sectoriel et la matrice des installations de gestion des déchets, développés dans le cadre du projet OLED art. 27, ont été adoptés par les acteurs de l'OrTra et tous les cantons. C’est un succès important: le comité de pilotage, composé de représentants de l’OrTra et du Cercle Déchets, peut désormais commencer ses activités opérationnelles en 2021. Des cours de formation supplémentaires sur les déchets de chantier et le recyclage des matériaux de construction doivent être mis sur pied pour les conseillers en sites pollués. Les potentiels de synergie latents au sein de l'asr sont pleinement à exploiter.  

MENU