Retour

« Point de Mire virtuel » du jeudi 21 janvier :
« Que faire des montagnes de déchets d'enrobé bitumineux ? »

21.01.2021

La demande de granulats d’enrobé recyclé est faible, le réseau routier est complet, et lorsque de nouvelles routes sont construites, on a souvent recours à des enrobés fabriqués à partir de matières premières.

Pourquoi ?
Les exigences des normes concernant le recyclé sont-elles dépassées ? Le traitement à chaud ou tiède présente-il des avantages et des inconvénients par rapport au mélange à froid ? La planification et construction d’infrastructures avec enrobé recyclé est-elle plus complexe ?

Tout cela est-il compatible avec les défis d'une production économe en ressources et respectueuse du climat ?

Le « Point de Mire virtuel » du 21 janvier 2021traite précisément de ces questions. Des entretiens ont été menés avec différents acteurs de la branche issus du monde scientifique, des producteurs et des autorités. De courts films lors de l'évènement ont montré leurs points de vue, souvent complémentaires.

Une table ronde en direct a permi aux spectateurs de poser leurs questions, de donner leur avis sur le sujet et de recevoir des réponses des spécialistes présents.

Asphalt
Recyclingbaustoffe im Tiefbau-web

Film Point de Mire virtuel –
séquences d'interviews et table ronde

  • Asphalt Abbruch copie

    Déchets d'enrobés bîtumineux

  • Asphalt Abbruch aufbereitet copie

    Traitement de déchets d'enrobés bîtumineux

  • Asphalt Herstellung copie

    Chargement pour la tour de mélange d'asphalte

  • Strassenbau copie

    Construction d'une route sur le versant d'un vignoble

  • Recyclingbaustoffe im Tiefbau-web

    Construction de routes à partir de matériaux recyclés

Pionniers
Le canton de Genève va de l’avant et demandera prochainement l’utilisation d’enrobé recyclé directement lors des appels d’offres. Le canton de Vaud a été précurseur en la matière depuis 2012, et l’adjudication des mandats se fait en tenant compte de critères environnementaux tels que le taux de recyclé. C’est également le cas pour le canton d’Argovie. Le canton de Fribourg travaille ardemment à la révision de tout le système d’appels d’offres. L’OFROU a réalisé plusieurs gros chantiers avec des taux de recyclé qui vont bien au-delà des normes. Il a également décidé d’inclure dans ses critères d’adjudication un critère « durabilité ». Celui-ci ne se réfère pas directement au taux de matériaux recyclée, mais aux qualités environnementales du produit, y compris l’utilisation d’enrobé recyclé. Les enrobés à froid sont une autre piste explorée pour réduire l’impact.

Le choix du type d’enrobé pour les différentes couches de revêtement dépend des exigences qu’il doit remplir. Les couches de base doivent par exemple être rigides et résister à la fatigue mécanique (cycles de sollicitations répétés), tandis que la couche de roulement, en contact avec les pneus, doit apporter sécurité et confort à l’usager.

Defis pour les producteurs
Les sources d’agrégats d’enrobé bitumineux varient, non seulement en fonction de l’origine géographique, mais également selon le type de couche et d’enrobé du tronçon déconstruit. Ainsi, la régularité des propriétés des matériaux recyclés reste un défi et requiert un conditionnement. Le recycleur se voit donc devant le défi de gérer ces multiples facteurs et d’en faire ressortir un produit de qualité, avec des fractions distinctes nécessitant beaucoup de place. Très souvent, seule la couche de roulement des routes est changée, couche dans laquelle l’utilisation de recyclé n’est pas courante (et non admise par les normes actuelles). Cette situation, conjuguée au fait que peu de nouvelles routes sont construites, implique que les tas de granulats bitumineux recyclés grandissent plus rapidement qu’ils ne diminuent. C’est moins le cas pour le béton recyclé, puisque le parc immobilier continue de grandir avec la population.

Guide des bonnes pratiques
Le « guide des bonnes pratiques » publié prochainement par la plateforme « Gravier pour des générations » entend mettre à disposition toutes les informations sur les bonnes pratiques et expériences dans ce domaine, avec des interviews de toutes les parties prenantes et des analyses d’objets de référence, de la situation actuelle et de la législation et normalisation. Ce travail intégratif a permis en seulement 15 mois d’aboutir à un code de référence en la matière pour les années à venir. Un flyer d’accompagnement sera publié dans les 3 langues pour soutenir les maîtres d’ouvrage, les ingénieurs, les entreprises de construction, les producteurs et les laboratoires dans leur démarche d’intégration des matériaux recyclés depuis la phase de planification stratégique jusqu’à la réalisation du chantier et son suivi. Jusque dans chacune des 2’220 communes helvétiques. Pour une meilleure gestion de nos ressources naturelles et de nos infrastructures vitales à notre économie.

Plus d'Info à ce sujet sur youtube:

Présentation «Guide des bonne pratiques»

Youtube Kies für Generationen

Conseiller d'État Dr. Martin Neukom
Directeur Travaux Publics, Canton de Zurich

Präsi Deutsch
MENU